jardin
jardin detaille

Assemblage de tapis, pièce de 30m², exposition collective organisée par Lola Pertsovski, avec Morgane Griffoul et Nicholas Goudket, Saloon, Bruxelles, Belgique, 2017.

Dans des recoins de la ville se tiennent des lieux réservés à la fantaisie où s’exprime le paradoxe de la vie citadine : besoin d’un repli dans la rêverie et l’imaginaire. Ces endroits miniaturisés où l’agencement naturel est imité sont ponctués de statues et monuments symboliques chargés d’une mémoire commune ou personnelle.

Il y a les parcs, les squares, puis nos intérieurs : chambres, salons et jardins. Dans ces espaces où se mêlent intérieur et extérieur, domestique et commun, tantôt le point de vue se resserre sur la miniature, le détail, tantôt s’élargit à la vue d’ensemble.

Le Tapis, la Coquille, la Dame et l’Etoile convoque une narration volatile, cristallisée dans l’imaginaire du clos d’un jardin. Ce microcosme de pôles hétérogènes tend à ouvrir une perspective dans les limites d’un site où objets naturels et artefacts composent ce jardin fantasmé.

 

Lola Pertsowsky

Cette exposition a été ­l’occasion de dresser une carte au sol ­s’inspirant du roman d’Arkadi et Boris ­Natanovitch Strougatski, Stalker : pique-nique au bord du chemin. Ce sont les ­différents espaces du récit qui ont été ­représentés sous forme de ligne et ­motifs entre ­cartographie et ­abstraction. Les ­surfaces au sol telles que l’on peut voire dans l’exposition Le Tapis la coquille la dame et l’étoile, questionnent la manière dont on ­cartographie lieux et idées.

jardin couloire
jardin détaille 2
jardin piece principale
jardin entre
jardin cour
jardin labyrinthe
jardin usine
jardin detaille 3
jardin detaille
jardin couloire
jardin labyrinthe
jardin détaille 2
jardin piece principale
jardin cour
jardin entre
jardin usine
jardin detaille 3